Le Japon envisage d’évacuer l’eau radioactive de Fukushima dans l’océan

Depuis la catastrophe de Fukushima en mars 2011, des tonnes d’eau radioactive provenant des conduites de refroidissement de la centrale nucléaire sont stockées dans des réservoirs, qui vont arriver à saturation. Pour le gouvernement, la seule option sera d’évacuer l’eau contaminée vers l’océan.

La société Tokyo Electric Power (Tepco), propriétaire de la centrale nucléaire de Fukushima gravement endommagée par le séisme et le tsunami de mars 2011, va déverser de l’eau radioactive directement dans l’océan Pacifique, a annoncé mardi le ministre japonais de l’Environnement.

Ce scénario a déjà été évoqué par le passé, et provoque des remous dans les pays voisins, en particulier la Corée.

Après le séisme et le tsunami à Fukushima, Tepco a stocké dans les réservoirs des sites dévastés plus d’un million de tonnes d’eau contaminée provenant des conduites de refroidissement utilisées pour empêcher la fonte du combustible.

Faire de la place

La société a affirmé que les sites manqueront d’espace d’ici à 2022 pour stocker l’eau radioactive. Celle-ci est conservée dans 580 énormes cuves.

Si le site n’est pas vidé de ces grands réservoirs, il sera impossible de construire des installations de stockage sûres pour les débris de combustible fondu et autres contaminants qui seront bientôt extraits de la centrale dans le cadre des travaux de déclassement.

« La seule option sera de la drainer vers la mer et de la diluer », a déclaré le ministre de l’Environnement, Yoshiaki Harada. « La totalité du gouvernement va en discuter, mais j’aimerais donner mon simple avis ».

Source : Ouest France

PARTAGER