Les feux de forêt en Amazonie en augmentation de 83 % en un an

D’énormes feux de forêt détruisent l’Amazonie depuis le début du mois d’août, indique l’institut national de recherche spatiale (INPE). La ville de Sao Paulo a même été plongée dans le noir pendant une heure ce lundi 19 août. 500 000 hectares sont également partis en fumée en Bolivie.

L’institut national de recherche spatiale (INPE) estime à « plus de 9 500 », le nombre d’incendies qui se sont déclarés depuis le jeudi 15 août, « principalement dans la région amazonienne », précise BBC News. Ses incendies en nombre et ravageurs ont même plongé la ville de Sao Paulo au Brésil, dans le noir en pleine journée, pendant 1 h, alors que les incendies ont lieu à plus de 2 000 km, lundi 19 août comme le montrent ses images publiées sur Twitter.

Ou encore celles-ci.

Avec l’annonce de cette catastrophe, le  s’est multiplié sur les réseaux sociaux.

L’INPE table, également, sur une augmentation de près de 83 % du nombre de feux de forêt depuis le début de l’année 2019, par rapport à 2018.

L'Amazonie est particulièrement touchée par des feux de forêt cette année 2019. | VISACTU
L’Amazonie est particulièrement touchée par des feux de forêt cette année 2019. | VISACTU

La politique de Jair Bolsonaro est mise en cause par des écologistes et la population. Ils estiment qu’il est responsable de cette situation en ayant incité les exploitants forestiers à défricher. Une technique qui permet, ensuite, d’installer des cultures.

BBC news indique également que cette nouvelle intervient après que le directeur de l’INPES ait été renvoyé de l’institut. Pour autant, la BBC souligne aussi le soutient de « plusieurs institutions scientifiques, notamment l’Académie des sciences du Brésil ».

Mais comme le souligne Euronews, « près de 500 000 ha de forêt ont été ravagés par des incendies de forêt en Bolivie ».

Source : Sud Ouest