Mark Zuckerberg a 18 mois pour sauver la peau de Facebook

Depuis l’automne, Facebook dit avoir supprimé 3,4 milliards de faux comptes dont le nombre ne cesse de progresser pour cause « d’attaques automatisées d’acteurs malveillants »

Facebook vient de publier son traditionnel « Community Standards Enforcement Report », un rapport qui détaille ses différentes actions et mesures permettant de « démontrer son engagement continu à rendre Facebook sûr et inclusif ​». Une mission transparence devenue indispensable alors que le réseau social aux deux milliards d’utilisateurs est soumis à d’importantes pressions et même de menaces de la part de candidats à la primaire démocrate. L’entreprise se vante de révéler pour « ​​la première fois ​​» la manière dont elle étudie les réclamations de ceux qui peuvent être frappés d’une suspension de leur compte ou même bannis.

Des faux comptes comme s’il en pleuvait. Entre octobre 2018 et mars dernier, Facebook annonce avoir supprimé pas moins de 3,4 milliards de « ​fake accounts ​». C’est deux fois et demie plus que sur la même période un an auparavant ​! Une tendance que la firme de Menlo Park attribue à « ​une hausse due aux attaques automatisées d’acteurs malveillants ​». En tout, les dirigeants estiment que 5 % de leurs utilisateurs actifs mensuels sont des faux comptes, un chiffre que certains experts estiment impossibles à vérifier, même par les propres équipes de Facebook.

Lire la suite

  • https://www.lopinion.fr/edition/economie/mark-zuckerberg-a-18-mois-sauver-peau-facebook-188224