Vers une guérison des cancers du foie et du pancréas à Montpellier ?

L’Institut de Cancer Val d’Aurelle de Montpellier a inauguré cette semaine un nouvel équipement qui va révolutionner la radiothérapie. En présence de Carole Delga présidente de région, Kléber Mesquida président du département, Pierre Pouessel préfet de l’Hérault, le MRIdian a été présenté. Aujourd’hui, à peine une dizaine d’appareils semblables fonctionnent dans le monde.

Un système révolutionnaire 

Le MRIdian est le premier et unique système de guidage par IRM au monde pour la radiothérapie. Véritable innonvation technologique, cet appareil permet de guider les rayons par IRM et non plus par scanner. Cette technique permet de définir parfaitement la tumeur ciblée dans toutes ses dimensions, en prenant compte son caractère déformable, tout au long de la séance d’irradiation.

10 millions d’investissement 

Marseille et Montpellier sont les deux seuls en France à avoir acquis cet appareil qui a nécessité la construction d’un nouveau bâtiment pour l’accueillir. Coût total des travaux aux alentours des 10 millions d’euros cofinancés  par l’établissement sur ses fonds propres, l’Etat, la région, le département et la Métropole de Montpellier dans le cadre du dispositif « Montpellier Capital Santé ».

Un double objectif

 » Cette technologie permet de mieux traiter les patients en réduisant de manière substantielle les effets secondaires dus à la radiothérapie et améliorer la survie pour les cancers critiques.  » précise le professeur David Azria responsable du département de radiothérapie et directeur scientifique de l’ICM. 

Les cancers du foie et du pancréas

Le MRIdian cible des tumeurs au millimètre près et évitera de déclencher des séquelles ou des effets secondaires. Le dispositif pourra suivre environ 200 malades par an et en particulier les personnes atteintes de cancer du pancréas et du foie.

L’association « Plus fort la vie » associée au projet

L’association « Plus fort la vie » représentée par la bessanaise Sandrine Moustardier et l’agathois Kévin Ortiz était invitée à l’inauguration. Depuis plusieurs mois, elle multiplie les évènements caritatifs afin de recueillir des fonds pour financer un système de projections de vidéos dans la salle de radiothérapie : dessins animés ou films que l’enfant soigné pourra lui-même choisir, utilisé lors de chaque séance.

L’ensemble sera opérationnel dés le mois de septembre.

Source : herault-tribune.com

PARTAGER